Un spectateur particulier

Un spectateur particulier était présent lors de notre dernier concert : Jacques ANTOINE.

Ce bottier créateur renommé fût celui qui fournit à Johnny, au fil des ans, ses plus belles paires de bottes : modèles uniques sur mesure, entièrement faites à la main avec une exigence de qualité reconnue dans tout le show-biz et bien au delà.

Jacques ANTOINE, Bob et ÉRIKRIS

En arrivant à la salle de concert, il est d’abord venu en loge pour nous prévenir : « je reviens exprès d’un rendez-vous à Paris avec Sylvie VARTAN, pour voir ce que vous valez, alors vous avez intérêt à assurer les mecs, parce qu’en plus je ne reste qu’un quart d’heure ! »
Gloups…

Pour être honnêtes, nous devons dire que la sauce a tout de suite pris entre nous : son esprit libre, sensible et parfois un peu provocateur, plutôt que d’ajouter une pression supplémentaire à quinze minutes du lever de rideau, nous a au contraire apporté une brise de fraîcheur.

Et puis la première partie du concert s’est déroulée…
Quelle ne fut pas notre surprise de le voir à nouveau en loge à l’entracte : « bravo les mecs, vous m’avez épaté. Pourtant j’en ai vu des jeunes qui interprètent Johnny, mais là vous ne l’imitez pas : vous lui rendez un véritable hommage. »
Fiers !

Le clou fut enfoncé par le bottier quand, à la fin du concert, il réapparut en loge pour nous encourager une nouvelle fois à poursuivre l’aventure ÉRIKRIS & The Beautiful Souls, et nous certifier qu’avec du travail un avenir prometteur se profilait pour nous, car le talent, lui, était déjà là.
Whouah !

Il devait rester quinze minutes, il resta jusqu’à la fin et même au delà : il avait été embarqué par le spectacle.

Venant de quelqu’un qui a bien connu l’artiste, ces compliments nous ont touché droit au cœur. Merci Monsieur Jacques.

Nous nous sommes revus depuis, mais cette fois pour découvrir son univers : l’atelier-boutique qu’il a ouvert au Val d’Oingt et où il expose de splendides créations originales… dont certaines faites pour l’idole des jeunes. Mais çà, c’est une autre histoire qu’il vous racontera quand vous irez le voir…